Le prix des fruits et légumes : une incontournable diminution à leur consommation ?

Le prix des fruits et légumes : une incontournable diminution à leur consommation ?

Dans les dernières semaines, l’augmentation du prix des fruits et légumes a fait les manchettes, en décourageant plusieurs. En effet, selon plusieurs recherches, le coût des fruits et légumes devrait faire un bond de 4% à 4,5% en 2016, une augmentation moyenne de 345$ par ménage. Évidemment, les restaurateurs ne sont pas épargnés par cette augmentation du coût des fruits et légumes. Ces derniers doivent s’ajuster au prix du marché et doivent donc souvent, soit augmenter leurs prix ou diminuer les portions servies, ce qui n’est pas profitable pour le consommateur, sachant qu’une bonne partie de la population a peine à combler les 7-10 portions de fruits et légumes recommandées par le Guide alimentaire canadien et qui profitent de leurs sorties au restaurant pour en augmenter leur consommation. Comment les restaurateurs peuvent-ils faire profiter d’une quantité raisonnable de fruits et légumes sans faire débourser des sommes supplémentaires ?

 

Opter pour des légumes de saison moins dispendieux

Se tourner vers les légumes et les fruits de saison est une excellente façon pour les restaurateurs de faire profiter leur clientèle d’une à deux portions de fruits et légumes sans augmenter leur prix. En effet, les clémentines, les kiwis, les dattes, les oignons, poireaux, pomme de terre et autres légumes racines sont intéressants à mettre au menu à moindre coût durant les mois d’hiver, alors que le brocoli, les courgettes, les poivrons, les melons, les petits fruits des champs et la mangue sont des choix intéressants pour des recettes d’été. De plus, puisque faire ses approvisionnements dans des marchés locaux peut représenter une économie de 30 à 35% sur un panier d’épicerie, les restaurateurs auraient tout avantage à en faire ainsi pour éviter de voir leur budget de fruits et légumes exploser. En bref, en optant pour des fruits et légumes de saison moins dispendieux, les restaurateurs peuvent se permettre de ne pas avoir à couper dans leurs portions, au grand bonheur des consommateurs.

 

Se tourner vers les fruits et légumes sous d’autres formats

Bien que la grande majorité des restaurants utilisent des produits frais, certaines recettes peuvent être constituées ou adaptées avec des fruits et légumes surgelés ou des cannages durant les mois d’hiver. Bien qu’ils soient souvent mis de côté, les légumes congelés sont pourtant autant, sinon plus nutritifs que les légumes frais puisqu’ils sont empaquetés dans les heures suivant leur récolte, ne subissant pas les dommages du transport. À titre d’exemple, le fameux chou-fleur que tout le monde a vu passer à 8$ dans les dernières semaines, se vend en moyenne 3,49$ pour la même quantité en format surgelé, ce qui sera une bonne option pour un potage au chou-fleur et légumes racines.  Cela représenterait une économie de plus de 50% sans en faire payer le prix par le client. Pour quelques légumes et fruits, les conserves peuvent être à considérer. Les tomates, les haricots, pêches et ananas ne sont que des exemples des multiples choix que les restaurateurs peuvent utiliser dans des nouvelles recettes.  

 

Les applications d’aubaines

Si vous faites parti des gens ayant de la difficulté à combler vos portions recommandées de fruits et légumes à la maison, sachez qu’ils existent maintenant des applications vous permettant de cibler les offres spéciales et/ou d’obtenir des coupons rabais dans les grands marchés d’alimentation directement sur votre téléphone intelligent. Les applications Zweet, Save.ca, Reebee, Flipp ou encore Snap par Groupon sont parmi les plus populaires pour vous permettre d’économiser.

 

En résumé, je crois que la meilleure option pour les restaurateurs durant cette période d’augmentation des prix des fruits et légumes est d’ajuster leur menu selon les offres les plus avantageuses de la saison, plutôt que de réduire les portions ou d’augmenter leurs prix comme nous l’avons déjà vu avec le prix de la viande. Une période d’adaptation certes pour les chefs cuisiniers, mais qui pourra permettre aux consommateurs d’essayer de nouvelles recettes dans leur restaurant préféré.




Pizza Fest 2017

Tout savoir sur la restauration au Québec

Restaurants vedettes

Évaluations récentes

Restoenligne.com ©2003-2017 (v2.4.4)
Route des Chefs ©2013-2017

Web accelerated by IISpeed - Page Speed optimization by Google for Microsoft IIS and ASP.NET