L’émission télé la plus populaire de l’été 2014 ? Les chefs ! la revanche, ben voyons ! Plus d’un million de spectateurs pour la grande finale. De quoi donner envie de prendre nos jambes et notre tablier à notre cou et d’aller nous inscrire au cours de cuisine le plus près de chez nous ! 

Les chiffres du BBM sont clairs : une moyenne de 935 000 passionnés de cuisine ont regardé Hakim Chajar se frayer un chemin jusqu’à la grande finale du début septembre diffusée à Radio-Canada. L’émission la plus populaire de l’été qu’on vous disait !

Et si certains téléspectateurs font la moue sur Internet en disant qu’Hakim était le chouchou des juges, que c’est de la cuisine trop compliquée, qu’il y avait trop d’ingrédients pour chaque défi, qu’il faut renouer la formule, avouez que la brigade de Daniel Vézina vous a tout de même donné le goût de touiller !

D’où l’idée d’aller vous inscrire à un cours de cuisine, juste pour le plaisir.

L’influence des chefs ?

Avec les chiffres qu’on vient de vous donner, on serait tenté de croire que la multiplication des lieux culinaires est dû en grande partie aux émissions de télé comme Les chefs !

C’est un peu plus nuancé que ça dans la vraie vie. Pour François Martel, chef directeur à L’Académie culinaire à Montréal, depuis cinq ans, les cours de cuisine grand public sont moins populaires qu’avant car il considère que « la télévision est maintenant un compétiteur. » Pour le passionné François Longpré, des Touilleurs de la rue Laurier et de l’émission du même nom à ARTV, hésitation à l’autre bout du fil : « Ça dépend tellement de différents facteurs… mais je dirais que oui, mais pas uniquement. Par exemple, les blogues sur la cuisine peuvent attirer les gens. » Enfin, pour Clémence Ballet, chargée des communications et du marketing pour le compte d’Ateliers et Saveurs dans le Vieux-Montréal, « on n’a pas vu vraiment de différence chez nous. Là où les chefs sont plus médiatisés, peut-être que ça fait une différence. »